mer. Fév 26th, 2020

CONVOITÉ PAR LES CADORS EUROPÉENS: Un transfert pharaonique en vue pour Kalidou Koulibaly

Jusque-là Virgil Van Dijk (84 millions d’euros), De Ligt (85,5 millions d’euros) et Harry Maguire (87 millions d’euros) sont les défenseurs les plus chers de l’histoire. Le Sénégalais Kalidou Koulibaly, convoité par plusieurs cadors, pourrait bien les détrôner cet hiver. Son club, Naples, ne compte pas le céder à moins de 100 millions d’euros, soit 65 milliards de francs Cfa.

Manchester United, Chelsea, Arsenal, Juventus, Barça, Real Madrid, Tottenham, Psg… Tous les grands d’Europe n’ont d’yeux que pour Kalidou Koulibaly. Ils n’ont de cesse de manifester le désir de l’enrôler. Et le défenseur sénégalais risque bien de quitter Naples lors du prochain mercato. Le club napolitain, englué dans la crise, serait prêt à céder son défenseur central contre un joli chèque. Le transfert du capitaine des Lions pourrait donc être pharaonique puisqu’Aurelio De Laurentiis n’est pas prêt de le lâcher pour moins de 100 millions d’euros (65 milliards de FCfa). Astronomique certes, mais le temps où les gros transferts étaient réservés aux seuls attaquants semble révolu. La preuve, Virgil Van Dijk, transféré en janvier 2018 de Southampton à Liverpool pour 84 millions d’euros, était le défenseur le plus cher de l’histoire. Son record a été battu par De Ligt, recruté par la Juventus pour 85,5 millions d’euros en juillet dernier, avant que Harry Maguire acheté 87 millions d’euros par Manchester United à Leicester ne devienne le défenseur le plus cher de l’histoire.

Élu meilleur défenseur de Série A pour la saison 2018-2019, Koulibaly qui a terminé à la 24e place du classement du Ballon d’Or France Football et qui reste en course pour le titre de meilleur joueur de la Caf pourrait faire une entrée fracassante dans la cour des défenseurs les plus chers de l’histoire. Le profil du natif de Saint-Dié-des-Vosges plaît beaucoup à José Mourinho, nouvel entraîneur des Spurs, qui a manifesté son intérêt pour le joueur. Mais pas seulement au « Special One ». Difficile en effet de ne pas tomber sous le charme de l’indéboulonnable défenseur sénégalais devenu l’un des hommes de base de Carlo Ancelotti depuis qu’il a signé à Naples en 2014 en provenance du Racing club de Genk (Belgique) pour 8 millions d’euros (5 milliards de FCfa). Depuis, le joueur formé à Metz a franchi un cap, prenant année après année une dimension supplémentaire.

Athlétique, endurant, agressif, solide et intraitable dans les duels, Kalidou Koulibaly, titulaire indiscutable, séduit aussi par la qualité de ses relances et contribue beaucoup sur le plan offensif. Joueur complet qui, au gré de ses grosses performances, n’en finit pas d’impressionner, il s’impose comme une référence à son poste et représente une valeur sûre du football mondial. Ce n’est pas pour rien qu’en mars dernier, il a été désigné par l’Observatoire du football du centre international d’études du sport (Cies) comme le meilleur défenseur évoluant dans les cinq grands championnats (Espagne, Angleterre, Allemagne, Italie, France).

Les prétendants ne manquent pas, mais Naples a toujours résisté aux assauts des grands clubs européens. Cet hiver, il sera bien difficile de retenir Koulibaly. Mais il faudra casquer fort, car le talent a bien un prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *