mer. Fév 26th, 2020

Liga : Benzema sauve le Real à Valence

A trois jours du Clasico à Barcelone, le Real Madrid n’a pas rassuré ses socios. Loin de là. Ce dimanche, la Casa Blanca a toutefois arraché le match nul à Valence (1-1) au bout du temps additionnel par son buteur providentiel, Benzema.
A trois jours du Clasico à Barcelone, le Real Madrid rendait visite à Valence lors du match de clôture de la 17e journée de Liga. Malgré ses soucis d’infirmerie, le club de la capitale avait le vent en poupe avant cette rencontre car le rival catalan s’était cassé les dents la veille chez la Real Sociedad (2-2). L’opportunité était géniale de virer en tête au classement, à condition de dominer le club Ché, et de débarquer au Camp Nou mercredi dans la peau du leader.
Or, les hommes de Zinedine Zidane se montrent amorphes, incapables de se procurer des situations dangereuses tout au long de la rencontre. En face le constat n’est guère plus reluisant. Néanmoins, les Murciélagos regagnent la pelouse après le repos, plus incisifs. Et dès la première minute du second acte, il faut un grand Courtois pour préserver le 0-0 face à Torres (46e). Mais le portier belge n’est pas imbattable et il s’incline sur la seconde grande occasion des Valencians.

Oublié dans le dos de la défense madrilène, obnubilée par Wass sur le côté droit, Soler reprend victorieusement le centre en retrait du Danois (1-0, 78e). Cependant, ni cette ouverture du score, ni les entrées de Bale et Jovic ne changent la donne dans les rangs merengues. Ceux-ci vont toutefois bénéficier d’un coup du destin dans le temps additionnel. Alors que Valence sème la zizanie dans la surface madrilène, le Real se projette en contre et au bout Jovic marque en position de hors-jeu (90e+3)
Le but est logiquement refusé par la VAR et un corner est accordé aux visiteurs. Une fois n’est pas coutume, ce coup de pied arrêté est repris par la tête du gardien de but Courtois. Son alter-ego Domenech repousse le cuir devant lui où sa défense ne parvient pas à écarter le danger. Il n’en faut pas tant pour un renard des surfaces tel que Benzema, propulsant au fond des filets ce don valencian (1-1, 90e+5). A défaut d’offrir le trône de leader de la Liga à la Maison Blanche, KB9 l’a faite remonter à égalité du leader barcelonais, à trois jours du choc que la planète foot attend. Sur le plan personnel, ce Clasico pourrait également provoquer une scission plus importante au classement des buteurs dominé par le Blaugrana Messi (12buts), mais talonné de très près par le Madrilène Benzema (11 buts).   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *