mer. Fév 26th, 2020

Vainqueurs face aux Lakers, Antetokounmpo et les Bucks seuls en tête

Giannis Antetokounmpo et les Bucks ont remporté le choc des leaders cette nuit, dans le Wisconsin, face aux Lakers de LeBron James et Anthony Davis.  

Le choc pour Milwaukee. Emmenés par un grand Giannis Antetokounmpo (36 pts, 5/8 à 3 pts, 11 rbs, 7 pds), les Bucks ont disposé des Lakers (111-104) de LeBron James (21 pts, 12 rbs, 11 pds) et Anthony Davis (36 pts, 10 rbs, 3 cos) la nuit passée dans le Wisconsin, lors d’un duel attendu qui opposait les deux meilleurs bilans de la Ligue. Le «Greek Freak» et ses coéquipiers, qui ont vu une série de 18 succès stoppée par Dallas lors de leur précédent match, ont désormais seuls en tête au classement de l’Association (25v-4d contre 24v-5d). Deuxième défaite d’affilée pour les joueurs de Frank Vogel, toujours sans Kyle Kuzma et qui en terminent avec un long road trip. Eric Bledsoe manquait à l’appel côté Bucks. A noter les sept réussites lointaines de Danny Green (21 pts, 7/12 à 3 pts) et les 18 unités de «KCP» pour les Lakers, muselés dès le premier quart (23-17), avec 28,6% aux tirs, dont 5 points et 1/11 en cumulé pour LeBron et «AD». Ils prenaient le bouillon dans le deuxième quand les locaux, toujours aussi imperméables, commençaient à dérouler leur jeu et à enquiller les trois points (16/39 au total). Milwaukee, en total contrôle des opérations sur ses planches, comptait jusqu’à 21 longueurs d’avance, 19 à la pause (65-46 MT).

Frémissement californien à la reprise, avec les Lakers (enfin) solides défensivement et la quatrième faute rapide du «Greek Freak» (66-54), qui rentrait un long triple avant de retourner sur le banc… et de laisser ses partenaires, l’excellent George Hill (21 pts, 7/12) en tête, faire le job et maintenir un écart à deux chiffres jusqu’au dernières secondes du troisième quart (89-81) malgré le réveil de Davis (15 pts dans le 3e QT). Un coup de vis en défense et le retour d’Antetokounmpo permettaient à Milwaukee de conserver un matelas confortable (103-88). La sortie du Grec, avec cinq fautes à 6’24 du buzzer final (103-90), offrait une opportunité en or aux Angelinos, avec même une balle pour revenir à -6 sur un triple (manqué) du King, mais il y avait toujours +9 Bucks quand Antetokounmpo revenait aux affaires, avec 3’51 à jouer, et LeBron, qui a doublé Gary Payton et pris la neuvième place au classement des meilleurs passeurs de l’histoire de la NBA, commettait deux pertes de balle qui contribuaient à enterrer les derniers espoirs de son équipe, revenue à -5 avec 30 secondes à jouer, trop tard (109-104, puis 111-104 score final). Rien ne sert de courir… Avoir un banc, ça aide aussi : celui de Milwaukee a inscrit 34 points, contre 4.
Dans le même temps, San Antonio l’a emporté face à Brooklyn (118-105) malgré les 41 points de Spencer Dinwiddie et le Jazz de Donovan Mitchell (30 pts) et Rudy Gobert (20 pts, 13 rbs) est venu à bout des Hawks, à Atlanta (106-111). A suivre, le deuxième choc de la nuit : L.A. Clippers-Houston au Staples Center.

Résultats de la nuit :San Antonio-Brooklyn 118-105Milwaukee-L.A. Lakers 111-104Atlanta-Utah 106-111   

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *