Infrastructures sportives : Les travaux du stade olympique vont démarrer ce mois

D’ici mai 2021, le visage du Sénégal en matière d’infrastructures sportives sera reluisant. Le Président Macky Sall, qui présentait ses vœux à la Nation avant-hier, a donné des assurances dans ce domaine. La pose de la première pierre du stade olympique de 50.000 places sera faite ce mois afin que les travaux puissent démarrer ; le stade Léopold Sédar Senghor qui était en désuétude sera rénové par la coopération chinoise.

La réalisation de projets d’infrastructures sur l’ensemble du territoire national se poursuit, parce qu’elle est indispensable à l’émergence. Et au cours de la traditionnelle cérémonie de présentation de vœux à la Nation et de son face à face avec la presse sénégalaise, le Chef de l’Etat, Macky Sall, a annoncé des nouvelles qui feront plaisir au monde sportif. Le stade olympique de 50.000 places dont il avait annoncé la construction verra bientôt ses travaux démarrer.
C’est vrai qu’entre l’annonce et le démarrage des travaux il s’est écoulé un certain temps, mais le Chef de l’Etat s’est voulu rassurant. « La pose de la première pierre se fera au courant de ce mois ; le retard est dû au financement et aux procédures des marchés qui respectent des délais ; le financement est maintenant disponible et les travaux vont démarrer en janvier pour avoir un stade qui sera prêt après 17 mois de construction », a-t-il déclaré. Une nouvelle qui fera l’effet d’une bouée de réconfort auprès de la famille sportive et olympique si l’on sait que notre pays organisera les prochains Jeux olympiques de la jeunesse 2022 (Joj).
Une nouvelle qui fera taire aussi certains sceptiques qui s’inquiétaient des lenteurs dans le démarrage des travaux. Estimé à plus de 60 milliards de FCfa, ce stade olympique devrait être disponible en mai 2021 ; soit un peu moins d’un an des Joj. Si on y ajoute la rénovation du stade Léopold Sédar Senghor par la coopération chinoise, on devrait donc se retrouver avec deux nouvelles infrastructures sportives répondant aux normes olympiques. Et avec le stade Lat-Dior qui aura besoin d’une rénovation, le Sénégal devrait être en mesure de présenter sa candidature pour l’organisation de la coupe d’Afrique des nations.
Supporter numéro un du sport sénégalais, le Chef de l’Etat vient démontrer ainsi toute sa disponibilité à accompagner les acteurs dans un domaine toujours exigeant. Et la plus marquante est cette présence à Buenos Aires en octobre 2018 pour soutenir le sport olympique sénégalais dans la présentation de sa candidature à l’organisation des Jeux olympiques de la jeunesse 2022. Une présence qui a convaincu les responsables du Cio quant au sérieux de la demande sénégalaise et ses capacités à abriter un tel événement. Le pari est lancé et le Sénégal ne fera pas moins dans cette confiance placée en lui par le Cio.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *