dim. Fév 23rd, 2020

St-Louis – Salihou Keïta : « Ousmane Sonko doit revoir sa copie »

« En déplacement hier à Saint Louis, nous avons entendu Ousmane Sonko faire une déclaration sur l’avancée de la mer…« , a remarqué Salihou Keïta. Dans un communiqué parvenu à senego, le responsable « apériste » de Dakar plateau a réagi face à la colère du leader de Pastef contraint par les forces de l’ordre, de mettre fin à sa manifestation.

Les regrets de Salihou Keïta…

 » Le paradoxe est qu’il a déversé une colère noire sur la police nationale en la traitant de tout. Inadmissible pour un leader de parti politique qui aspire à diriger un pays comme le Sénégal. Ousmane Sonko doit revoir sa copie, se comporter en Responsable, car un vrai leader ne s’emporte pas surtout en public. Au delà de ne pas reconnaître le Président Macky Sall comme un chef d’Etat légitimement élu par une écrasante majorité des Sénégalais, Ousmane Sonko vient encore de prouver qu’il est très loin d’être un Républicain… « , a regretté Salihou Keïta.

Pour l’apériste de Dakar Plateau,  » ce que beaucoup ne savent pas, même pendant les réunions de bureau politique, Ousmane Sonko s’énerve tout le temps envers ses camarades du Pastef. Son comportement ce week-end à Saint Louis ne nous surprend pas et ce n’est qu’un début pour montrer au peuple sénégalais qu’il n’est pas à la hauteur pour prétendre diriger un pays…  »

La colère de Sonko…

« On fragilise nos forces de l’ordre. Parce que nous avons une salle qui nous a été trouvée par mon frère et ami Cheikh Bamba Dièye pour faire une conférence. Vous avez vu qu’avant la fin de la conférence, ils ont envoyé l’armée pour dire qu’on doit sortir sans quoi ils vont couper le courant. Hier, on nous a donné une autorisation pour occuper une place publique, et au moment où on devait y aller, on nous dit que la place est occupée par d’autres. Et la police vient nous dire qu’on ne peut pas le faire. Et on sort de la salle pour venir se mettre ici, sur la berge, sur le trottoir, en face du fleuve, pour une interview avec la presse, on envoie la police pour dire qu’il faut qu’on arrête…« , a tonné Ousmane Sonko, ce samedi, lors de sa tournée départementale à Saint-Louis.

Non sans prévenir : « Je dis qu’on n’arrêtera pas (…) Macky Sall doit comprendre qu’il perd son temps… Il l’a fait le 31 décembre, ça a échoué.  Il ne peut pas nous empêcher de faire notre tournée et de nous exprimer devant les Sénégalais et de faire passer notre message. Si lui, il n’a plus de message à donner, il n’en a jamais eu d’ailleurs, il ne peut pas nous empêcher de communiquer avec les Sénégalais… Ni sa police, ni la gendarmerie, ni les renseignements généraux, personne ne peut nous empêcher de communiquer quand on veut communiquer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *