dim. Mai 31st, 2020

EPIDEMIE CORONAVIRUS : L’AMBASSADEUR DE LA CHINE AU SÉNÉGAL FAIT L’ÉTAT DES LIEUX ET RASSURE

«Chers parents, ne cédez pas à la panique»

Zhang Xun, Ambassadeur de Chine au Sénégal : «Contre l’épidémie 2019-nCoV, la Chine a pris cinq mesures majeures»

À l’heure où l’épidémie du coronavirus née en Chine, avec son cortège de morts, génère inquiétude, psychose et polémiques à l’échelle planétaire, l’Ambassadeur du pays de Mao Tsé Toung à Dakar se veut transparent et rassurant, surtout à l’endroit des Sénégalais. Pour Zhang Xun, si son pays est soumis à de rudes épreuves par un mal dévastateur, il n’en demeure pas moins que la Chine y fait face, de manière organisée et efficiente, pour endiguer l’épidémie et la circonscrire. S’agissant des treize étudiants sénégalais vivant à Wuhan, l’épicentre du coronavirus, le diplomate, qui magnifie la posture du Président Macky Sall à l’endroit de son pays, délivre un message rassurant.

Son Excellence, l’actualité est marquée par le coronavirus, épidémie déclarée « urgence de santé publique de portée internationale » par l’Organisation mondiale de la santé. Pouvez-vous nous faire l’état des lieux et les mesures prises par la Chine pour venir à bout de ce mal qui a installé une sorte de psychose un peu partout dans le monde ?

Depuis décembre 2019, de nombreux cas de pneumonie provoquée par un nouveau coronavirus sont apparus à Wuhan, ville au centre de la Chine. Le virus a ensuite été nommé « 2019-nCoV » par l’Oms (Ndlr : Organisation mondiale de la santé).
Le 30 janvier, l’Oms a annoncé que l’épidémie « 2019-nCoV » constitue une urgence de santé publique de portée internationale. Son Directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus, a expliqué que cela aiderait d’autres pays à prendre des mesures scientifiques et raisonnables pour prévenir les épidémies, en particulier les États dont les systèmes de santé sont faibles.
Depuis le déclenchement de l’épidémie du nouveau coronavirus, le Gouvernement chinois y a attaché une grande importance à en faisant la priorité des priorités, avec un sens élevé de responsabilité pour la santé de la population. Une commission dirigeant la lutte contre l’épidémie a été mise sur pied et un grand nombre de mesures globales et rigoureuses en cinq volets ont été pris.

Quelles sont ces cinq mesures majeures ?

Premièrement, déclarer le plus haut niveau d’urgence de santé publique à l’échelle nationale et lancer le mécanisme multisectoriel de prévention et de contrôle. Le Gouvernement chinois publie systématiquement les dernières situations épidémiques et s’engage activement dans la vulgarisation des mesures de prévention afin de mieux sensibiliser le public pour qu’il se protège davantage.
Deuxièmement, enrayer la propagation de l’épidémie. De nombreuses mesures de prévention et de contrôle ont été prises par les autorités locales. Elles sont légion, mais je peux en citer sept à titre d’exemples : le prolongement des vacances du nouvel an chinois ; l’annulation des événements de masse ; la suspension du transport en commun ; l’appel au public à minimiser les sorties ; le report de la rentrée scolaire ; le renforcement des mesures de surveillance épidémique, et l’établissement des points de contrôle sanitaire sur les principaux axes routiers.
En tant que zone la plus touchée, la province du Hubei (Ndlr : Wuhan en est le chef-lieu) a adopté des mesures de prévention et de contrôle les plus strictes : les patients sont mis en isolement et traités, l’entrée et la sortie de Wuhan sont strictement contrôlées.
Troisièmement, la Chine a renforcé les moyens et rassemblé les ressources. S’inspirant de l’expérience de la lutte contre l’épidémie Sras en 2003, deux hôpitaux spécialisés, chacun d’une capacité d’accueil de plus de 1000 personnes infectées, ont été construits à Wuhan en 10 jours et mis en service la semaine dernière.
Toujours dans la ville de Wuhan, 11 stades et centres d’exposition sont en train d’être transformés en 11 hôpitaux provisoires. Avec plus de 10.000 lits, ces structures sanitaires auront une forte capacité d’accueil. D’ailleurs, des ressources médicales de tout le pays y sont mobilisées. À ce jour, plus de 10.000 personnels de santé venus de toute la Chine ont pris part à la bataille à Hubei.
Quatrièmement, nous avons renforcé la recherche et le développement scientifiques. Nos experts scientifiques sont en train de mener une course contre la montre pour développer des kits de dépistage facile, des vaccins et des médicaments efficaces.
Cinquièmement, la Chine a publié en temps réel les informations sur l’épidémie aux niveaux national et mondial, avec l’esprit d’ouverture, de transparence et de responsabilité, et en renforçant la coopération avec la communauté internationale. Dès la première heure, le Gouvernement chinois a informé et partagé les informations techniques avec l’Oms et est resté en contact étroit avec les missions diplomatiques accréditées en Chine, pour informer des dernières situations épidémiques et de ses efforts d’endiguement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *