mer. Mai 27th, 2020

79 CAS DE VIOLENCES CONJUGALES RECENSÉS EN MOINS DE 2 MOINS

En ces période densemi confinement à cause du coronavirus où les sorties sont réduites et les soirées plus longues, les femmes, victimes de violences conjugales, souffrent aux côtés de leurs époux violents.

A Kaolack, 79 cas de violences conjugales y compris des viols en moins de deux mois ont été recensées. C’est la coordinatrice du centre d’écoute et d’orientation, chargée des questions sur les violences faites aux femmes au niveau de l’APPROFES Kaolack, qui donne l’information. « Depuis le confinement, les femmes viennent ici pour chercher des solutions liées aux problèmes d’ordre économique ou social. Certaines se plaignent du fait que leur homme ne veut plus contribuer aux dépenses quotidiennes et d’autres dénoncent l’agressivité de leurs conjoints », a-t-elle déclaré. Avant d’ajouter : « Récemment, nous avons été contactés par une femme qui était répudiée en pleine nuit par son mari simplement pour avoir eu la malchance de demander une augmentation de la dépense quotidienne ».

Selon Ndèye Dieumb Ndiaye, même si certaines ont le courage de dénoncer, des milliers de femmes souffrent énormément dans le silence. Ce, par peur d’être rejetées par leurs familles ou d’être mal jugées par la société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *