mer. Mai 27th, 2020

CONFINEMENT : LE RAS-LE-BOL DES MATONS

Les mesures d’assouplissement ne concernent pas encore l’administration pénitentiaire. Du coup, ça râle dans les rangs des matons qui sont confinés dans les prisons depuis le mois de mars, dans son édition du jour. Le plus difficile à supporter ces agents, c’est le fait de ne plus pouvoir voir leurs familles respectives même si ces dernières vivent avec eux dans la même région ou le même département : « C’est comme si nous purgions une peine sans délit ».

Le journal rapporte que ces derniers avaient accepté cette décision au début de la pandémie à Covid-19 mais depuis l’assouplissement décrété par le chef de l’État, Macky Sall, le 11 mai dernier, ils commencent à rouspéter. Parce que depuis lors, ils dorment dans l’enceinte des prisons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *